⎨LifeStyle étudiante ⎬ Baby sitter un vrai métier ?

Hello hello,

Aujourd’hui je reviens pour te parler d’un autre aspect de ma vie d’étudiante, le job étudiant. Pour beaucoup cela rime avec caissière, employé dans un fast food, vendeur, mais aussi bien sûr baby sitter.

Unknown                                                                                                                Source

Il y’a encore quelques mois; je voyais le baby sitting comme un petit boulot occasionnel une soirée par mois, puis en checkant les annonces de jobs étudiant je suis tombé sur le site d’une entreprise qui recrutait des étudiants pour de la garde d’enfant régulière, généralement à la sortie de l’école jusqu’au retour des parents mais aussi du soutient scolaire ou encore le mercredi toute la journée. Bref, je me dis que pourquoi pas et je remplis le form

ulaire de contact.

J’ai ensuite été contacter très rapidement pour un entretient d’embauche d’abord collectif puis individuel. J’ai été surprise par la précisions de l’entretien il y’avais bien entendu des question sur ma vie, mes passions, le rapport que j’entretiens avec les enfants, pourquoi avoir postulé … Mais aussi un test de niveau scolaire (enfin rien de méchant hein) et des question concernant les premiers secours.

Tu t’en doutes, si je rédige ce billet aujourd’hui c’est que j’ai été embauchée (youpi). Là encore j’ai été surprise par la rapidité des choses, mon entretient été un mercredi matin, le mercredi après- midi on m’appelais pour m’annoncer que je travaillerais dans deux familles et fin de semaines je rencontrais les enfants et leurs parents.

Me voilà donc fixée, je travaillerais du lundi au vendredi, les jours d’école dans la première famille composée de deux enfants en maternelle et en primaire pour de la garde d’enfant et de l’aide au devoir de 16h30 jusqu’à 19h environ. Et le mercredi matin dans la seconde famille cette fois ci uniquement pour de la garde d’enfant.

Nous sommes aujourd’hui le 6 novembre soit deux mois jours pour jours après mon premier jours, c’est donc l’heure d’un rapide bilan.

Au début, je prenais ça un peu à la légère, je pensais que ce sera fastoche pas vraiment du boulot et bien  je me trompais ! Garder des enfants (que l’on ne connais presque pas ) c’est du boulot ! Mais c’est aussi beaucoup de plaisir composés de sourire, de câlins, de bisous, de jeu et de moments unique.

Je suis aussi contente de passer par une agence car je suis vraiment encadrer par une équipe super qui assure ! Non seulement pour la rémunération c’est plus pratique pas de négociation avec la famille c’est eux qui gère tous, les tarifs, les paye .. Mais aussi d’un point de vue humain car quand on est jeune comme moi, que l’on a pas d’enfant on a souvent des questions, des doutes, on manque de méthode et savoir que des professionnels sont derrières pour nous écouter, nous conseiller et nous épauler c’est rassurant.

photo_big3542

Être au contact des enfants quotidiennement dans une activité professionnel m’a permis également de me rendre compte que oui, j’aime être avec les enfants, m’en occuper, jouer avec eux … Mais que je ne veux pas bâtir mon avenir professionnel sur ça, en tant que jobs étudiant oui mais pas plus. Je ne veux pas m’orienter dans un travail basé sur les enfants. Cette révélation tombe à pic car je vais devoir choisir mes options pour le second semestre et je sais maintenant vers quoi je ne m’orienterai pas !.

Ceci ne m’empêche pas d’aimer être baby sitter, c’est une experience qui va durer encore jusqu’au mois de juin, et peut être encore plus loin selon mon emploi du temps.

Plein de bisous

43cfa-997a0bb17cdcc0369-692f7423-2d7593c